Kavumu : Des mesures importantes en vue de protéger le droit à l’éducation des élèves enceintes doivent-être prises

Au cours de ce dialogue, les participants en majorité les parents ont dénoncé le fait que les filles enceintes se voient dénier arbitrairement le droit d’obtenir une éducation dans les écoles conventionnées. Une participante fait savoir que toutes les filles ont droit à l'éducation, indépendamment de leur grossesse et que les écoles conventionnées doivent cesser avec ces pratiques parce que c’est un droit inaliénable. Dans des écoles catholiques par exemple, ces filles n’ont même pas la chance de finir leur année scolaire et malheureusement les garçons qui les engrossent poursuivent normalement leur cursus. À cet effet, les participants ont recommandé à Femme Au Fone à sensibiliser les autorités scolaires à tout le niveau sans oublier les chefs religieux pour que ce doit soit garanti à toutes les filles quel que soit son état de santé. Et d’ajouter que la meilleure manière d’éduquer les filles est de les éduquer autrement afin qu’elles ne soient pas affectées psychologiquement mais aussi de leurs donner la chance de s’épanouir. Il a également été recommandé aux parents d’encourager leurs enfants filles à ne pas tomber dans ce genre de situation et en cas de grossesse, de rester serein, à ne pas se décourager pour qu’elles poursuivent le chemin de l’école. Il est à noter que ce dialogue communautaire a été organisé sous le thème : « La pauvreté économique de la femme, frein à la scolarisation des femmes et files à Kavumu » ; avec l’appui de l’Internews. Par Thierry M. RUKATA et Jeanne KABUNGULU